Vous êtes le pire employeur que vous n’avez jamais eu !

courtier, soumission, ville de Québec, protection

« Vous êtes le pire employeur que vous n’avez jamais eu ! » Ces paroles dites, il y a quelques semaines lors d’une conférence s’adressant à des travailleurs autonomes et des chefs d’entreprises, m’ont fait beaucoup réfléchir.

En tant que travailleur autonome ou chef d’entreprise, nous exigeons de nous-mêmes ce que nous n’aurions jamais accepté de la part d’un employeur ; semaine de travail de 50 heures et +, le jour, le soir, la nuit (lorsque le hamster ne cesse de courir dans notre tête), la fin de semaine. Des vacances… c’est quoi ça des vacances? Autrement dit, nous travaillons de nombreuses heures à bâtir une entreprise qui nous ressemble, qui nous tient profondément à cœur, qui nous inspire.  Notre entreprise devient en quelque sorte notre bébé.

Toutes ces heures, tout ce travail pourrait s’envoler en fumée parce que nous sommes épuisés, parce que nous négligeons notre santé, parce que la maladie nous frappe. Je vous entends me dire « Bon, elle va nous parler d’assurance en cas d’invalidité». Vous avez tout à fait raison, je veux vous sensibiliser à ces protections. D’autant plus, qu’il y a peu de temps, j’assistais à une conférence qui regroupait de nombreux conseillers en sécurité financière, dont une dizaine était relativement nouveau dans le domaine, c’était pour la plupart des travailleurs autonomes.  Lorsqu’on leur a demandé combien d’entre eux détenaient une protection en cas d’invalidité, 2 mains se sont levées… J’étais bouche bée. Wow, 80% de cordonniers mal chaussés… Or, je n’ose imaginer le nombre d’entrepreneurs, de tous domaines, qui sont mal chaussés.

Que seriez-vous prêt à faire pour que votre enfant survive, que votre bébé soit en bonne santé, et ce, malgré votre état à vous? Votre entreprise n’est-elle pas votre bébé? Que se passerait-il si demain votre médecin vous arrêtait de travailler parce que vous êtes épuisé et que le burnout venait frapper à votre porte? Si pire encore, un cancer, un AVC ou une autre maladie grave vous mettait K.O.? Est-ce que vos économies vous permettraient de vous arrêter 2 mois, 6 mois, 1 an? Vous permettraient-elles de payer le stationnement, l’essence, et les différentes dépenses vous permettant de recevoir vos traitements? Et votre entreprise survivrait-elle ?

Je crois qu’il faut cesser de faire l’autruche, nous ne sommes pas à l’abri d’une invalidité. Bien que nous soyons des super-héros (après tout, nous nous sommes lancés dans le merveilleux monde de l’entreprenariat), je ne crois pas qu’il soit requis de nous compliquer davantage la vie. C’est pourquoi il est primordial de souscrire, au minimum, une protection d’assurance qui nous permettra de remplacer notre revenu afin que nous puissions faire face à nos obligations familiales sans y laisser notre chemise, notre maison ou notre entreprise. Il est également possible de souscrire une protection qui permettrait de payer nos frais d’entreprise ou encore de payer les frais inhabituels qui surviennent souvent lors d’une maladie grave.

Posted in Assurance invalidité et maladie grave individuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *